Comment installer ou poser une douche italienne ?

L’installation d’une douche italienne est une intervention qui peut être effectuée par un bricoleur averti. Ce type d’ouvrage nécessite de nombreuses compétences en bricolage ainsi que des matériels spécifiques pour accomplir la pose. Pour ceux qui doivent procéder à l’installation d’une douche italienne, voici plusieurs conseils et idées pour l’installation ou la pose de la douche ou visitez http://prix-douche.fr/.

 

Les différents matériaux nécessaires pour l’installation d’une douche italienne

Une douche à l’italienne a la particularité d’être équipée d’un receveur de plain-pied. On peut choisir différentes manières de poser ce modèle d’accessoire d’hygiène. On peut par exemple opter pour une pose qui nécessite des panneaux prêts à carreler ou préférer une douche italienne posée avec du béton coulé et façonnée en pointe de diamant.

La seconde méthode est une technique de pose appelée de maçon. Cette intervention est plus facile à accomplir, pour y arriver on a besoin de :

  • Receveur de douche à carreler
  • Niveau à bulle
  • Canivelle pour douche à l’italienne avec bonde
  • Mortier colle
  • Enduit d’étanchéité
  • Bande d’étanchéité angles rentrants

 

Différents tarifs et délai pour la pose d’une douche italienne

Pour installer une douche italienne, l’intervention doit respecter un temps de séchage qui peut durer entre 4 et 7 jours. On peut s’équiper d’une douche italienne à partir de 600 € pour un modèle d’entrée de gamme incluant : un receveur de douche et le kit d’étanchéité la bonde, la colonne de douche et différents revêtements. Pour profiter d’une douche italienne haut de gamme et en dotant la douche de nombreux accessoires, le prix du dispositif d’hygiène peut atteindre jusqu’à 2500 €.

 

Installation d’un receveur à carreler en l’encastrant

Pour accomplir l’installation de la douche, on doit veiller que le siphon soit positionné de telle sorte à ce que la pente soit d’au moins 1 à 2 cm par mètre. De cette manière, l’eau pourra s’écouler plus facilement sans stagner.

Ce type d’installation varie selon l’état de l’habitat (neuf ou ancien). La construction d’une salle de bain neuve nécessite des éléments d’évacuation intégrée dans la dalle quant à des travaux de rénovation, 2 solutions s’imposent, creuser dans la dalle ou rehausser le sol.

 

Devis gratuit en ligne

devis-gratuit