Coût assainissement individuel, autonome et non collectif

L’assainissement individuel se réfère au traitement des eaux usées domestiques sans verser vers les égouts. Deux solutions s’offrent au particulier pour l’assainissement autonome de sa maison : la fosse toutes eaux et les solutions écologiques.

Il s’agit d’une installation qui devrait exister dans toutes les maisons situées dans une région ne disposant pas d’égout. Tout ceci a un coût à considérer avant de chercher un professionnel en charge de l’installation de votre fosse septique.

 

Coût de l’assainissement non collectif

Pour l’installation d’un assainissement individuel, le coût final est l’ensemble de toutes les dépenses liées à la pose de la fosse toutes eaux. Avant son installation, il y a l’étude de l’assainissement qui revient dans les 700 euros maximums.

Il y a aussi le prix d’investissement, du fonctionnement et éventuellement du relevage du terrain. De même, dans certains cas, il y a des travaux de terrassement à prévoir, un coût en plus.

 

 

 

Comment calculer le budget pour l’assainissement individuel

Pour mieux prévoir le budget à allouer à votre assainissement autonome, vous devez prendre en considération plusieurs critères. Il y a, en fait, les divers travaux inhérents à l’installation à prévoir.

Vous avez aussi le prix du matériau, car il existe désormais plusieurs types de bac dégraisseur, de fosse et de tuyaux sur le marché.

 

Les différents types d’installation pour l’assainissement autonome et leurs prix

Pour l’assainissement non collectif d’une résidence, on a le choix entre plusieurs types d’équipement. Il y a, en premier lieu, la fosse toutes eaux avec épandage (la plus classique) qui coûte dans les 3500 à 5000 euros pour l’investissement.

La fosse toutes eaux raccordées à un filtre à sable coûte plus cher avec 5500 euros minimums et 7500 euros maximums pour la pose. Il faut même débourser jusqu’à 9000 euros pour les filtres plantés pour toilettes classiques et jusqu’à 4000 euros pour les toilettes sèches.

 

Coût de l’entretien de la fosse septique

La vidange, le curage et le débouchage sont les principaux entretiens à prévoir si vous choisissez une fosse. Pour la vidange, il faut compter de 150 à 300 euros à chaque fois pour une fosse. Le curage coûte jusqu’à 500 euros.

À noter que seule la fosse toutes eaux est autorisée en France. La fosse septique recueillant uniquement les eaux-vannes est désormais interdite, dans un souci d’ordre environnemental. Bien évidemment, dans cet article, on ne parle pas des systèmes de traitement écologique des eaux usées.

 

Devis gratuit en ligne

devis-gratuit