Category Archives: Non classé

Devis pour une clôture en bois ou en fer forgé

Selon les préférences, le budget ou les particularités régionales, plusieurs matériaux peuvent constituer une clôture. Le bois et le fer forgé font partis des plus courants. Chacun de ses matériaux ont leurs avantages respectifs, mais présentent également des inconvénients.

 

L’authenticité du bois en clôture

image158Le bois se démarque des autres matériaux de clôture par son authenticité, son côté naturel et esthétique. A part l’élégance, la clôture en bois possède également une bonne solidité, ayant été traité pour ne pas craindre les intempéries. Toutefois, plus le bois est robuste, plus il est cher. Par ailleurs, le principal inconvénient d’une clôture en bois est le fait de devoir l’entretenir régulièrement : de la lasure doit y être appliquée tous les ans pour protéger le bois et accroître sa durée de vie.

Sinon, la clôture en bois s’achète en kit ou en panneaux prêts à poser. Diverses options sont disponibles sur le marché : treillages entrecroisés, rondins, rondins juxtaposés, lamelles diagonales, lattes concaves et bien d’autres encore.

Pour le prix, le mètre de clôture en bois ajourée, haute de 80cm, s’obtient à partir de 50 euros. On peut obtenir plusieurs devis en ligne, selon les caractéristiques de la clôture en bois voulus.

 

La clôture en fer forgé, solide et durable

Parmi les métaux utilisés en clôture, le fer forgé figure parmi les plus solides et ayant une bonne longévité. Comparé à l’alu, par exemple, le fer forgé a l’avantage de ne pas se déformer facilement. Le plus souvent, la clôture en fer forgé est installé sur un muret en béton : en plus de l’esthétique, sa robustesse en est d’autant plus augmenté. Plusieurs motifs et décorations sont également possibles, satisfaisant les gouts de chacun. Il faut toutefois noter que tout installation de cloture comme la clôture en bois, celle en fer forgé doit être entretenu d’une manière régulière, notamment à cause de la rouille. Le délai de livraison peut également être assez long, les fabricants de clôture en fer forgé recevant le plus souvent beaucoup de commandes.

En ce qui est du cout, une clôture en fer forgé d’une hauteur de 80cm revient au minimum 120 euros par mètre.

Comment installer ou poser une douche italienne ?

L’installation d’une douche italienne est une intervention qui peut être effectuée par un bricoleur averti. Ce type d’ouvrage nécessite de nombreuses compétences en bricolage ainsi que des matériels spécifiques pour accomplir la pose. Pour ceux qui doivent procéder à l’installation d’une douche italienne, voici plusieurs conseils et idées pour l’installation ou la pose de la douche ou visitez http://prix-douche.fr/.

 

Les différents matériaux nécessaires pour l’installation d’une douche italienne

Une douche à l’italienne a la particularité d’être équipée d’un receveur de plain-pied. On peut choisir différentes manières de poser ce modèle d’accessoire d’hygiène. On peut par exemple opter pour une pose qui nécessite des panneaux prêts à carreler ou préférer une douche italienne posée avec du béton coulé et façonnée en pointe de diamant.

La seconde méthode est une technique de pose appelée de maçon. Cette intervention est plus facile à accomplir, pour y arriver on a besoin de :

  • Receveur de douche à carreler
  • Niveau à bulle
  • Canivelle pour douche à l’italienne avec bonde
  • Mortier colle
  • Enduit d’étanchéité
  • Bande d’étanchéité angles rentrants

 

Différents tarifs et délai pour la pose d’une douche italienne

Pour installer une douche italienne, l’intervention doit respecter un temps de séchage qui peut durer entre 4 et 7 jours. On peut s’équiper d’une douche italienne à partir de 600 € pour un modèle d’entrée de gamme incluant : un receveur de douche et le kit d’étanchéité la bonde, la colonne de douche et différents revêtements. Pour profiter d’une douche italienne haut de gamme et en dotant la douche de nombreux accessoires, le prix du dispositif d’hygiène peut atteindre jusqu’à 2500 €.

 

Installation d’un receveur à carreler en l’encastrant

Pour accomplir l’installation de la douche, on doit veiller que le siphon soit positionné de telle sorte à ce que la pente soit d’au moins 1 à 2 cm par mètre. De cette manière, l’eau pourra s’écouler plus facilement sans stagner.

Ce type d’installation varie selon l’état de l’habitat (neuf ou ancien). La construction d’une salle de bain neuve nécessite des éléments d’évacuation intégrée dans la dalle quant à des travaux de rénovation, 2 solutions s’imposent, creuser dans la dalle ou rehausser le sol.

Installation fosse septique toutes eaux, coût, prix et règlementation

Comparée à la fosse septique, on a tout intérêt à choisir une fosse septique toutes eaux. Cette dernière traite toutes les eaux sales de la maison. Vous avez donc, fais un excellent choix en optant pour la fosse toutes eaux pour votre assainissement non collectif.

Il est impératif de confier son installation à un professionnel afin de sécuriser son installation et s’assurer de la pérennité de cet équipement.

 

L’installation d’une fosse septique toutes eaux

L’installation d’une fosse septique toutes eaux se déroule en 6 étapes normalement :

  • Choisir l’emplacement idéal régi par les règlements encadrant tous types d’assainissement non collectif,
  • Faire un trou où le compartiment et le bac dégraisseur seront enterrés,
  • Poser à proprement parler les éléments constitutifs de la fosse,
  • Creuser des tranchées pour les tuyaux d’évacuation,
  • Répandre du sable dans les drains avant d’installer les canaux,
  • Installer les tuyaux depuis la fosse jusqu’au regard,
  • Fixer l’installation avec du sable tout autour pour une fosse en plastique,
  • Raccorder les sorties des eaux usées à la fosse.

 

Prix et coût de la pose d’une fosse toutes eaux

Le prix et coût de l’installation de la fosse septique dépend largement du professionnel contacté. Lui seul peut déterminer le coût final de cette opération en tenant en compte la durée du chantier, les travaux à prévoir, les équipements à utiliser ou à acheter, etc.

Généralement, l’installation d’une fosse toutes eaux coûte dans les 5000 à 7000 euros.

 

Les règlementations sur l’installation de l’assainissement individuel

Selon les lois en vigueur, il y a des distances à respecter entre la fosse septique toutes eaux et tout autre élément de la propriété.

Ainsi, elle devrait être posée à :

  • Plus de 3 m d’un arbre, d’une clôture ou du portail,
  • Plus de 5 m de l’habitation,
  • Plus de 35 m d’une source d’eau (puits, forage) à boire par des personnes.

La fosse ne peut aussi être installée sur le trajet d’un engin motorisé, un terrain meuble ou en pente. Son installation nécessite une étude préalable et des autorisations à demander auprès de la préfecture.

Vidange fosse septique prix et tarif toutes eaux pour le locataire

Certaines personnes tentent de faillir à leur responsabilité en prétextant qu’elles sont de simples locataires. Pourtant, les responsabilités des propriétaires et celles des locataires ont déjà été séparées par les lois.

Prenons le cas de la vidange de la fosse septique. Le décret numéro 87-712 en date du 26 aout 1987 précise clairement que cette opération est la responsabilité du locataire et non celle du propriétaire. Cependant, pour le curage de la fosse toutes eaux ou septique, c’est le propriétaire qui devrait payer.

 

Tout savoir sur la vidange de la fosse septique

La vidange de la fosse septique est une opération obligatoire pour toutes maisons utilisant ce type d’assainissement individuel. Elle doit se faire en moyenne tous les 4 ans.

Pour une fosse plus petite ou un micro station, la vidange est recommandée tous les 2 ans. Pour une grande fosse toutes eaux, elle s’effectue tous les 5 ans. En fait, elle est réalisée uniquement par un professionnel reconnu par la préfecture ou le SPANC (Service public d’assainissement non collectif).

 

Comment se déroule la vidange de la fosse septique ?

Pour vidanger le bac contenant les eaux vétustes, le professionnel emploie un camion vidangeur. Il ouvre le contenant et le raccorde avec le tuyau du camion dans le but d’aspirer tout son contenu.

À l’aide du même camion pompe vidange, le technicien projette du jet à haute pression pour nettoyer les parois du bac. Le travail n’est pas encore fini, car il vérifie encore les canalisations d’entrée et de sorties des eaux usées pour en vérifier leur bon fonctionnement.

Cette opération peut être suivie du curage de la fosse septique, mais à la charge du propriétaire.

 

Quel est le prix ou tarif de la vidange d’une fosse toutes eaux ?

En tant que locataire, il est à votre charge de payer le prix de la vidange de la fosse septique à chaque fois. Par ailleurs, sachez que le tarif de cette opération varie souvent de 150 à 300 euros. Cela dépend du professionnel choisi, du trajet à parcourir par le camion, du matériau de la fosse et de son volume.

Vidange d’une fosse septique, micro station et fosse toutes eaux

Une fosse est un équipement censé traiter les eaux provenant des sanitaires et de la cuisine. Au fur et à mesure des traitements, les déchets solides s’accumulent au sol de la cuve.

Cet amas ne devrait pas dépasser un certain volume pour éviter le dysfonctionnement de la fosse. Ce fait est valable pour la fosse septique, la fosse toutes eaux et le micro station.

 

Effectuer la vidange de la fosse septique

La vidange de la fosse toutes eaux ne ressemble pas au curage de celui-ci. Ce sont deux opérations différentes inscrites dans deux objectifs différents.

La vidange du micro station permet d’enlever l’amas de boue au fond des bacs. Elle est effectuée tous les 2, 3 ou encore 4 ans selon la fréquence de son utilisation.

Le prix de cette opération dépend en grande partie du volume de la fosse, de son matériau et de la distance à parcourir par le camion.

 

Le curage de la fosse toutes eaux

Le curage de la fosse septique est aussi une intervention professionnelle visant son entretien. Cependant, cette opération permet plus particulièrement de garantir la longévité de l’installation.

Le curage peut se faire à la pelle mécanique ou à la rigoleuse.  Il consiste à racler les parois de la fosse pour les détartrer et déboucher les tuyaux. Dans le premier cas, il se fait tous les 5 ans, tandis qu’il faut le faire 1 à 2 fois par an avec la rigoleuse.

En fait, la vidange de la fosse est à la charge de l’occupant (loi 1987), que ce dernier soit le locataire ou le propriétaire. Par contre, le curage est payé par le propriétaire.

 

Que faire après la vidange du micro station ?

Quand on vient de vidanger votre micro station, fosse septique ou fosse toutes eaux, il y a un traitement particulier à suivre. La première chose à faire consiste à remplir le bac d’eau, jusqu’à ras bord.

C’est l’idéal pour booster l’action épuratoire de la fosse. Beaucoup de gens ignorent cette règle et se plaignent de mauvaises odeurs qui remontent aux toilettes et dans la salle de bain quelques mois après l’opération.

Pourtant, c’est l’effet de l’accumulation de déchets solides en décomposition. Les bactéries ont aussi besoin d’un petit coup de main pour reprendre leur travail.

Sur le marché, vous pouvez facilement trouver des produits activateur enzymatique fosse septique. N’utilisez surtout pas de produit chimique pour limiter les mauvaises odeurs.

Prix pour vidanger et vider une fosse septique, vidange toutes eaux

Dans le cadre de l’entretien de la fosse septique, on doit prévoir à une fréquence régulière sa vidange. La vidange de la fosse toutes eaux est souvent effectuée tous les 4 ans.Avec un usage régulier, la fosse septique devrait être vidangée tous les 3 à 5 ans.

Pour les plus petits bacs, du micro station par exemple, le professionnel doit intervenir tous les 2 ans.

Cependant, sachez que la vidange à elle seule ne suffit pas pour vider une fosse septique. Pour ce faire, le curage doit être fait en plus de la vidange.

 

Vidanger une fosse septique

Vidanger une fosse toutes eaux suit une démarche bien précise.

La vidange de cet équipement se déroule comme suit :

  • Le vidangeur ouvre le couvercle du bac,
  • Il y introduit le tuyau d’aspiration du camion vidangeur,
  • Le camion pompe tout son contenu,
  • Il propulse du jet à haute pression pour nettoyer le bac,
  • Le technicien vérifie les orifices d’entrée et de sortie des eaux usées,
  • Il répare ou remplace les tuyaux cassés de la fosse septique.

 

Curer une fosse toutes eaux

Le curage de la fosse septique (ou toutes eaux) consiste au raclage de toutes ses parois. Ici, le professionnel procède au décapage de chaque coin de sa surface pour enlever les couches d’impureté qui s’y collent.

Il effectue aussi le débouchage des canaux d’évacuation et d’épandage. Le curage peut accompagner ou non une vidange. Il est réalisé une à deux fois par an et est payé par le propriétaire.

 

Complètement vider une fosse toutes eaux, à quel prix ?

Si vous êtes locataire, sachez que le coût de la vidange de la fosse est à votre charge. C’est vous qui signez le contrat avec le prestataire de service. Ce qui n’est pas le cas pour le curage de la fosse. Afin de réellement vider une fosse, il faut faire ces deux opérations.

La vidange coûte au maximum 300 euros, tandis que le curage peut aller jusqu’à 500 euros. Le prix minimum est de 150 euros que ce soit pour la vidange ou le curage.

Prix et tarif de la vidange d’une fosse septique et des eaux usées

L’amas de boue conservé au fond de la fosse septique devrait être enlevé de temps en temps. C’est là qu’intervient le vidangeur.

Comme son nom l’indique, sa tâche consiste à vidanger ou nettoyer la fosse septique pour permettre à cet équipement de continuer de faire son travail, l’épuration des eaux usées. Dans cet article, découvrez les détails de la vidange de la fosse septique et le prix ou tarif de cette opération.

 

Comment vidanger la fosse septique ?

Pour vidanger une fosse septique, le professionnel utilise un camion hydrocureur ou vidangeur pour aspirer tout le contenu du bac. Il en fait de même aussi avec le bac dégraisseur pour une fosse toutes eaux.

Il est impératif de faire appel au service d’un professionnel pour cette opération. L’entreprise embauchée est obligatoirement reconnue par votre préfecture.

Dans certains cas, il est aussi possible de bénéficier des services du SPANC ou Services publics d’assainissement non collectif. Ainsi, vous obtiendrez le certificat à présenter aux professionnels du SPANC lors du contrôle.

 

Quand vidanger la fosse septique ?

La vidange de la fosse septique pour le nettoyage des eaux usées est réalisée quand le bac est rempli jusqu’à sa moitié. Pour ne pas s’exposer à des odeurs nauséabondes, il faut vidanger la fosse septique tous les 4 ans au plus tard.

Pour un micro station, la vidange devrait se faire tous les 2 ans en général. Pour les fosses toutes eaux, il est possible d’attendre 5 ans avant de renouveler son nettoyage.

 

Qui doit payer pour le nettoyage du système d’épuration des eaux usées ?

La question de qui paye quoi revient souvent dans une habitation en location. Sachez désormais qu’en matière de vidange de la fosse septique, il revient au locataire de payer toutes les charges relatives à cette opération.

Cette obligation est mentionnée dans le décret n° 87-712 du 26 aout 1987. S’il s’agit d’un curage et non d’une vidange, c’est au propriétaire de payer.

 

 

Combien coûte la vidange de la fosse septique ?

La vidange d’une fosse septique, d’une fosse toutes eaux ou d’un micro station coûte dans les 150 euros au minimum. Pour un bac de grande taille, il faut prévoir jusqu’à 300 euros ou plus. Ce tarif peut même aller au-delà de 500 euros pour le curage. Pour l’évaluer, le vidangeur prend en compte :

  • Le volume de la fosse,
  • Le type de fosse,
  • Les dépenses du camion.

Les types de fosse, de vidange, de rétention, bétonnée ou eaux usées

Pour le traitement des eaux usées pour l’assainissement non collectif, on a le choix entre la fosse septique et la fosse toutes eaux. Il y a aussi 2 options à choisir concernant le nettoyage de ces systèmes.

Il en est de même pour le système de rétention des eaux de pluie. Tous à découvrir dans cet article.

 

Les différents types de fosse

Pour l’assainissement non collectif, il existe différents moyens d’évacuer les eaux usées. La fosse septique et la fosse toutes eaux en font partie. Concernant la fosse septique, elle est la plus utilisée des deux.

Pourtant, elle est aussi la plus contraignante des deux. Elle traite uniquement les eaux-vannes ou les eaux usées provenant de la salle de bain, de la douche et du WC. Elle est représentée par un bac bétonné et des tuyaux d’épandage.

À côté de la fosse septique, il y a la fosse toutes eaux. Contrairement à cette première, elle traite en même temps les eaux usées provenant de la cuisine, de la buanderie et des sanitaires. Elle est aussi en ciment ou en plastique et non en béton. Elle est censée liquéfier les matières polluantes et conserver les matières solides.

 

2 façons de nettoyer une fosse d’assainissement individuel

Pour débarrasser la fosse de son contenant ou la nettoyer, il faut la vidanger de temps à autres. La fréquence de la vidange va de 2 à 5 ans selon le volume du bac à vidanger, la fréquence de son utilisation et le nom de ses utilisateurs.

En complément de la vidange, il y a le curage de la fosse. Cette opération est beaucoup plus fréquente et concerne la longévité de la fosse.

 

Les différentes manières de récupérer les eaux de pluie

Récupérer les eaux de pluie permet d’économiser de l’eau, car elles peuvent servir pour le jardin. Vous avez le choix entre plusieurs moyens pour la rétention de ces eaux.

Il y a, par exemple, les bassins de récupération enterrés ou à ciel ouvert à réaliser par un professionnel. Il est aussi très fréquent d’utiliser une Structure alvéolaire ultra légère à mettre sur le sol.

Entretien fosse septique, les prix. Qui paye, locataire ou propriétaire ?

Comme tous les autres équipements de la maison, la fosse septique a besoin de garder un excellent état afin de continuer à épurer les eaux usées. Avec l’entretien fosse septique, vous évitez les problèmes liés à son dysfonctionnement, comme les odeurs nauséabondes.

De même, vous prolongez sa durée de vie et économisez de la même manière les milliers d’euros nécessaires à sa réfection. Voici les différents types d’entretien fosse septique avec leur prix.

 

La vidange de la fosse septique et son coût

La vidange de la fosse septique est l’entretien le plus connu pour cet équipement. Elle est à réaliser uniquement par un professionnel, un vidangeur.

Seul ce dernier possède l’équipement nécessaire pour cette opération, notamment un camion de pompage. Pour ce faire, il va introduire le tuyau du camion dans le compartiment pour en aspirer 80 % de sa boue.

Cette opération est, par la suite, suivie d’un jet d’eau sous pression. Il faut compter dans les 150 à 300 euros pour le réaliser.

 

Le curage de la canalisation de la fosse et son prix

Le curage des canalisations est aussi une partie intégrante de l’entretien de la fosse septique. Il consiste à nettoyer complètement l’intérieur de chaque tuyau.

Si cette opération n’est pas effectuée plus fréquemment, les conduits risquent de s’obstruer et de produire des gaz toxiques et d’une odeur invivable. Le technicien procède à leur détartrage par jet d’eau à haute pression ou encore par usage d’un activateur bactérien.

Le prix varie de 150 à 500 euros (plus cher à cause de l’usage d’une caméra).

 

La maintenance du filtre planté

Si vous avez choisie les filtres plantés pour l’épuration des eaux sorties de la fosse toutes eaux, cela demande aussi un peu d’entretien. Ici, il n’est plus question d’engager une entreprise, car vous pouvez le faire vous-même surtout si vous avez la main verte.

Quand les plantes n’ont pas encore occupé toute la place leur étant destinée, vous devez vous assurer que les mauvaises herbes n’y poussent. Il faut aussi couper avec un faucard la tête des tiges en hiver.

 

Qui paye quoi dans l’entretien de la fosse septique ?

Si vous êtes en location, sachez que le coût de la vidange est à votre charge. De même, c’est vous qui devez prendre soin des filtres plantés. Par contre, le propriétaire paye la partie curage des canalisations. Il en va de même pour le curage du puits.

Devis fosse septique, vidange, assainissement individuel et toutes eaux

Dans le cadre de l’assainissement individuel, la fosse septique peut désigner à tort la fosse toutes eaux. En effet, toutes deux peuvent être utilisées pour l’évacuation et le traitement des eaux usées.

La seule différence est que la première s’occupe uniquement des eaux-vannes, tandis que la seconde reçoit aussi les eaux de la buanderie et de la cuisine. Leur installation, tout comme leur entretien, nécessite l’intervention d’un professionnel.

Avant de désigner celui qui se chargera de ces opérations, il est judicieux de comparer les devis obtenus. Voici tout ce qu’il faut savoir sur ces devis.

 

Qu’est-ce qu’un devis pour la fosse septique ?

Pour l’achat ou la pose d’une fosse septique, le devis est facultatif, mais recommandé. C’est un document faisant office de proposition de prix. Il permet au client de connaître le budget à allouer à l’achat du matériel, l’installation de l’équipement, sa réparation ou son entretien (vidange dans notre cas).

En effet, entendre tout simplement le prix de la bouche du professionnel ne suffit pas. Il faut que ce détail soit mentionné dans un papier en conformité avec la loi. Avec lui, le client connait aussi les travaux à faire et le prix de tout le chantier.

 

Que contient le devis pour la vidange de l’assainissement individuel ?

Le devis pour l’assainissement individuel avec fosse septique ou fosse toutes eaux contient des mentions obligatoires.

Tous professionnels exerçant en France doivent mettre les mentions suivantes dans son devis :

  • Titre du document : Proposition de prix ou Devis,
  • Sa date de rédaction,
  • Identité de l’entreprise : raison sociale, adresse, activités, n° de Répertoire des Métiers et Registre du commerce et des sociétés,
  • Identité du client : nom ou raison sociale et adresse des travaux,
  • Tarif : à préciser avec et sans taxe avec son taux,
  • Indiquer si le devis est payant ou gratuit,
  • Frais de déplacement,
  • Durée de validité de l’offre,
  • Le délai de réponse souhaité, etc.

 

Quand le devis de la fosse toutes eaux devient un contrat

Le prestataire a pris du temps pour établir ce devis. En fait, le devis devient un contrat quand le client et le prestataire de service l’ont signé. Il ne peut être révoqué qu’en cas d’absence de l’une des mentions légales. De ce fait, lisez attentivement tous les devis vidange ou assainissement de la fosse septique qu’on vous adresse avant de le signer.